Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/MaxPPP - Image d'illustration

Actualité / International

Crimes contre l'humanité au Libéria : ouverture du procès de Kunti Kamara

Un ancien commandant rebelle libérien, soupçonné d'actes de barbarie, d'exécutions sommaires, et de viols, au Libéria, dans les années 90, est jugé à partir de lundi 10 octobre 2022 devant la cour d'Assises de Paris. Le procès permettra notamment de revenir sur les pages les plus sombres de l'histoire du pays.

C'est le cinquième procès en première instance pour crimes contre l’humanité et tortures, en France, et le 3ème procès depuis l’automne 2021. La cour d’assises de Paris n’avait jugé que des procédures portant sur le génocide des Tutsi au Rwanda.


Le procès de Kunti Kamarama, qui s'ouvre lundi 10 octobre 2022 devant la cour d'Assises de Paris, est ainsi le premier procès en France portant sur des faits présumés commis dans un autre pays que le Rwanda. Agé de 47 ans, le prévenu est jugé pour des faits commis au Libéria, entre 1992 et 1997.


De nationalité néerlandaise et libérienne, il est en détention provisoire après avoir été interpellé en 2018 à Bobigny, en région parisienne. Ancien chef rebelle, Kunti Kamara était le responsable d'un groupe armé opposé à l'ex-président libérien Charles Taylor. Accusé de pillages, de viols, de meurtres, et d'actes de barbarie, il nie les faits.


Le procès permettra notamment de revenir sur les pages les plus sombres de l'histoire du Liberia. Entre 1989 et 2003, les guerres civiles dans le pays ont fait environ 250 000 morts, selon les sources. Les débats vont durer moins d'un mois, jusqu'au 2 novembre. Kunti Kamara encourt la prison à perpétuité.


Publié le 10/10/2022 à 17:03, Ralph Bechani

Publié le

10/10/2022 à 17:03

Mis à jour le

10/10/2022 à 17:26

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous