Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/Nice Matin/MaxPPP/Frantz Bouton - Image de la manifestation contre la réforme des retraites, à Nice, le 19 janvier 2023

Actualité / Société

Réforme des retraites : première journée test pour les syndicats

Le gouvernement et les syndicats jouent gros. Alors que la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, jeudi 19 janvier 2023, rassemble des centaines de milliers de personnes un peu partout en France, Emmanuel Macron, lui, est en Espagne.

Ce jeudi, à la mi-journée, il y a déjà beaucoup de monde dans les rues, surtout en province, à l’occasion de cette première journée de grève contre la réforme des retraites. Des centaines de milliers de personnes sont rassemblées à l’appel des huit principales organisations syndicales.


Les transports, les écoles, les hôpitaux, les domaines skiables, les raffineries... et plus largement les services publics, aujourd'hui la France est à l’arrêt. Pas de bus, ni de tram ou de métro à Strasbourg, Nice, Nantes ou Toulouse, par exemple, tandis que la SNCF et les aéroports connaissent de très fortes perturbations.


Selon les premières estimations, cette première mobilisation contre la réforme du régime des retraites pourrait réunir entre 500.000 et un million de personnes, avant de connaître le calendrier réel des syndicats, à 19 heures. Dans les écoles, les syndicats prévoient une mobilisation de 70% des enseignants.


Emmanuel Macron en Espagne


Selon les chiffres du ministère de l'Education nationale, à la mi-journée, le taux de participation pour les académies métropolitaines est en moyenne de 35,15 %. Dans les collèges, il est estimé à 41,17 %, à 30,04 % dans les lycées d’enseignement général et technologique, et dans les lycées professionnels à 20,99 %.


Le texte, lui, sera présenté en Conseil des ministres la semaine prochaine, le 23 janvier 2023, avant d'aller au Parlement. Tandis qu’Emmanuel Macron est en déplacement en Espagne, avec une dizaine de ministres. Le président français participe à Barcelone au 27e sommet franco-espagnol.


Le chef de l'Etat a mis en garde son gouvernement contre un "blocage" du pays, dit-il, alors que la Première ministre affirme que son projet est "porteur de progrès social pour le pays". Le texte prévoit notamment le report de l'âge légal à 64 ans, l'allongement de la durée de cotisation et la suppression des régimes spéciaux.


Publié le 19/01/2023 à 11:37, Ralph Bechani

Publié le

19/01/2023 à 11:37

Mis à jour le

19/01/2023 à 21:40

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous