Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/David Odisho/EPA/MaxPPP - Image d'un militant pro-Trump, à Sacramento, le 15 novembre 2020

Actualité / International

Assaut du Capitole : des poursuites à l'encontre de Donald Trump ?

La commission d'enquête parlementaire chargée du dossier brûlant de l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021, recommande des poursuites pénales contre Donald Trump. L'ancien président américain pourrait être poursuivi pour "appel à l'insurrection", "entrave à une procédure officielle", "complot à l'encontre de l'Etat américain", et "fausses déclarations".

Ce n'est qu'une simple recommandation, mais l'avenir semble s'assombrir pour l'ancien président américain. Lundi 19 décembre 2022, la commission d'enquête parlementaire sur l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021, a recommandé des poursuites pénales contre Donald Trump.


Elle rendra public son rapport la nuit prochaine, après avoir remis ses conclusions au Département de la Justice, seul habilité à inculper l'ancien locataire de la Maison Blanche. Le cas échéant, il pourrait être poursuivi pour "appel à l'insurrection", "entrave à une procédure officielle", "complot à l'encontre de l'Etat américain", et "fausses déclarations".


Le 6 janvier 2021, quatre militants pro-Trump ainsi qu'un agent de la police du Capitole ont perdu la vie dans cette attaque du Capitole, à Washington. L'évènement est d'ailleurs considéré comme sans précédent contre la démocratie américaine.


Des preuves significatives


Ce jour-là, des sénateurs et membres de la Chambre des représentants siégeaient au Congrès pour entériner la victoire de Joe Biden après les résultats d'un scrutin présidentiel contesté par Donald Trump. Rapidement, des centaines de militants pro-Trump ont fait irruption.


Un peu avant, dans un discours à Washington, tout près de là, Donald Trump avait galvanisé la foule de ses partisans réunis en masse, en lançant des accusations de fraudes électorales tout en appelant à faire pression sur les parlementaires.


Lundi, "la commission a rassemblé des preuves significatives montrant que le président Trump a eu l'intention de perturber la transition pacifique du pouvoir telle que prévue dans notre Constitution", selon un élu de la Chambre des représentants.


Donald Trump risque une peine de prison et une interdiction d'exercer toute fonction publique, alors qu'il vient à peine d'annoncer sa candidature à la prochaine présidentielle américaine. En réaction à ce rapport de la commission d'enquête parlementaire, l'ancien président dénonce des "poursuites bidon".


Publié le 20/12/2022 à 12:10, Ralph Bechani

Publié le

20/12/2022 à 12:10

Mis à jour le

20/12/2022 à 15:27

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous