Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/Featurechina/MaxPPP/Zhong Min - Image d'un hôpital chinois, à Suining, dans la Province du Sichuan, le 31 décembre 2022

Actualité / International

Covid-19 : près de 60 000 morts dans les hôpitaux chinois

Pékin entame une nouvelle phase de lutte contre l'épidémie de Covid-19, après avoir renoncé à sa politique dite "zéro Covid", début décembre 2022. Samedi, la Chine a annoncé un bilan de "59.938 morts entre le 8 décembre 2022 et le 12 janvier 2023" dans les hôpitaux chinois.

La Chine a annoncé, samedi 14 janvier, à l'occasion d'une conférence de presse, un bilan de près de 60 000 morts dans les hôpitaux, à cause de la nouvelle vague de Covid-19 qui touche le pays, alors que Pékin a levé ses restrictions sanitaires début décembre.


Selon Jiao Yahui, "un total de 59 938 décès ont été recensés entre le 8 décembre 2022 et le 12 janvier 2023". Le pouvoir chinois précise que ce bilan ne tient pas compte des morts enregistrés en dehors des structures médicales. Mais l'ONU doute de ces chiffres.


Début janvier, les Nations Unies ont affirmé que le nombre de morts en Chine est largement sous-estimé. Selon Pékin, au total, 13 millions de personnes ont contracté le Covid-19 depuis début décembre. Là aussi, les observateurs doutent de ces publications.


L'UE propose l'aide de l'Europe


Les épidémiologistes affirment que la Chine est victime d'une mauvaise couverture vaccinale, à cause d'une série de vaccins chinois inefficaces. Tandis qu'après trois ans de tests et de confinements à répétition, une large partie de la population est désormais exposée au virus pour la première fois.


Résultat, les hôpitaux sont saturés, les crématoriums débordés, et les morgues sont surchargées. Au total, la Chine revendique 13 vaccins disponibles, selon une dépêche de l'agence d'Etat Xinhua, le 26 décembre 2022. L'UE a d'ailleurs proposé son aide.


Début janvier, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a contacté les autorités chinoises pour proposer "le soutien et la solidarité de l'Union Européenne", dit-elle, par la voix d'un porte-parole de la commission, à l'occasion d'une conférence de presse à Bruxelles.


Une promesse d'envoyer à la Chine des vaccins adaptés et efficaces, notamment contre le variant Omicron et les autres mutations prévisibles. En revanche, l'UE ne précise par la quantité de vaccins concernés, et Pékin n'a pas (encore) répondu à l'offre de la commission.


Publié le 14/01/2023 à 13:25, Ralph Bechani

Publié le

14/01/2023 à 13:25

Mis à jour le

14/01/2023 à 15:02

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous