Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/Erdem Sahin/EPA/MaxPPP - Image de la rue piétonne du centre d'Istanbul, en Turquie, victime d'une attaque, le 13 novembre 2022

Actualité / International

Turquie : Ankara accuse les États-Unis de soutenir le terrorisme

La Turquie "rejette" les condoléances des Etats-Unis qui "soutiennent les terroristes kurdes de Kobané", selon le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu, lundi 14 novembre 2022, au lendemain de l’attentat qui a fait 6 morts et 81 blessés à Istanbul.

Dimanche, l'attentat dans une rue piétonne du centre d'Istanbul, en Turquie. a fait au moins 6 morts et 81 blessés, en plein après-midi. L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais au moins 20 personnes ont été interpellées dont la principale suspecte.


Selon la police turque, il s'agit d'une femme de nationalité syrienne qui aurait "reconnu les faits". Ankara accuse ainsi le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré par le pouvoir turc comme terroristes. Les forces kurdes contrôlent une grande partie du nord-est de la Syrie.


Les membres du PKK mènent la lutte contre le gouvernement turc depuis le milieu des années 1980. Responsable d'attentats parfois sanglants en Turquie, le parti est aussi la cible des attaques d'Ankara notamment contre ses bases dans le nord de la Syrie et de l'Irak.


Ankara accuse Washington


La principale suspecte de l'attentat de dimanche aurait "reçu des directives à Kobané", dans le nord-est de la Syrie, selon les autorités turques. Elle serait entrée "clandestinement" en Turquie "en passant par Afrine", localité du nord-est syrien contrôlée par les Turcs et leurs alliés syriens.


Ankara accuse régulièrement Washington et d'autres pays occidentaux de protéger les combattants kurdes du PKK et les Unités de protection du peuple appelés "YPG", et considérés comme terroristes par la Turquie, mais aussi par les Etats-Unis et l'Union européenne.


C'est dans ce contexte que la Turquie "rejette" les condoléances de Washington, qui "soutient les terroristes kurdes de Kobané", selon le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu, lundi 14 novembre 2022, au lendemain de l’attentat qui a fait 6 morts et 81 blessés à Istanbul.


De son côté, le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) a affirmé, lundi 14 novembre, n'avoir "aucun lien" avec cet attentat. Selon l'AFP, l'Agence France Presse, qui cite le parti : "nous ne visons pas les civils et rejetons les opérations qui le font".


Publié le 14/11/2022 à 13:28, Ralph Bechani

Publié le

14/11/2022 à 13:28

Mis à jour le

14/11/2022 à 14:33

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous