Newestpress Newestpost Studio News Studio Live

Mon compte

Newsletters

Crédit photo : NP/Newestpost/Mohnd Awad/EPA/MaxPPP - Image des inondations à Al Manaqil, au Soudan du Sud, le 23 août 2022

Actualité / International

Soudan du Sud : plus de sept millions de personnes menacées de faim

Selon un rapport alarmant de l'ONU publié jeudi 3 novembre 2022, plus de 7 millions de personnes sont menacées par "une insécurité alimentaire aiguë" au Soudan du Sud. En cause, notamment, les inondations, la sécheresse et les conflits.

Le chiffre fait froid dans le dos. Selon un rapport des Nations Unies sur la sécurité alimentaire, "7,76 millions de personnes sont susceptibles d’être confrontées à une insécurité alimentaire aiguë pendant la période d’avril à juillet 2023". Les prévisions sont d'autant plus inquiétantes qu'1,4 million d’enfants seront malnutris.


Parmi les personnes touchées, il y a ainsi un nombre croissant d’enfants souffrant d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Selon l’ONU, la situation est jugée critique dans 44 comtés et la majorité de la population y sera en situation d’urgence durant cette période.


Le rapport des Nations Unies montre également que les régions centrales du Soudan du Sud, qui sont les plus touchées par les inondations pluriannuelles, sont celles qui présentent "les niveaux les plus élevés d’insécurité alimentaire" dans ce pays.


Une combinaison d'évènements


Le déclin de la sécurité alimentaire est ainsi lié à "une combinaison de conflits, de mauvaises conditions macroéconomiques, d’événements climatiques extrêmes et de la hausse vertigineuse des prix des aliments et du carburant".


Une crise alimentaire, climatique et économique dans un contexte de forte inflation, donc, et de guerre en Ukraine menaçant sérieusement l'approvisionnement du continent africain en blé, qui pousse l’ONU à lancer un appel à la solidarité pour une "réponse humanitaire de toute urgence dans les prochains mois".


Dans le cas contraire, en l'absence des fonds nécessaires, les agences humanitaires ne seront pas en mesure de prépositionner l’aide humanitaire à temps pour l’année prochaine, laissant des millions de familles en danger de s’enfoncer dans la faim.


Selon Sara Beysolow Nyanti, coordinatrice résidente et humanitaire des Nations Unies pour le Soudan du Sud, "il est vital que nous recevions des engagements de la part des donateurs pour 2023 afin d’éviter une aggravation de la situation humanitaire dans tout le pays".


Publié le 04/11/2022 à 14:22, Ralph Bechani

Publié le

04/11/2022 à 14:22

Mis à jour le

06/11/2022 à 18:34

Par

Newestpost

Journaliste

Ralph Bechani

Article suivant

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager par mail

Sélectionnés pour vous